Image créée par pch.vector (Freepiks)


Lors de la création un document, il est courant d’en numéroter les pages. La pagination est en effet un élément essentiel de la mise en page qui facilite la consultation d’un document. L’objet de cet article est de faire le point sur les règles de numérotation des pages de documents professionnels ou académiques tels que les rapports, les mémoires ou les dossiers pédagogiques.

Documents sans couverture : numéroter dès la première page

La pagination des documents sans couverture, comme les contrats, certains rapports ou comptes-rendus, commence dès la première page.

Documents avec couverture : numéroter comme dans un livre

La numérotation des livres obéit à des règles particulières :

  • La numérotation n’est visible qu’à partir de la première page de texte, pourtant elle commence avant.
  • La couverture et son dos forment les pages 1 et 2.

Ainsi, le premier numéro visible est au minimum le 3.

Cette manière de numéroter est applicable à tous vos documents débutant par une page de couverture, tels que les dossiers de presse, les thèses, les notices…

Questions particulières

Numéroter les pages blanches ?

Les pages blanches comptent dans la numérotation, mais ne portent aucun numéro de page visible.

Numéroter les pages du sommaire ?

Plusieurs réponses sont possibles :

  • Le sommaire est comptabilisé et numéroté dès sa première page
  • La première page du sommaire est comptabilisée, mais non numérotée. Les suivantes sont comptabilisées et numérotées.
  • Le sommaire est comptabilisé, mais non numéroté.

Quelle règle appliquer ? Personnellement, j’opte pour la seconde règle. Toutes les pages du sommaires comptent, mais la première n’est pas numérotée. De façon générale, je conseille, surtout pour les documents académiques, de vous rapporter aux règles de votre établissement. Si aucune consigne n’est donnée, vous êtes libres de choisir de numéroter ou non votre sommaire. :

Numéroter les pages en chiffres arabes ou romains ?

Les chiffres arabes sont les plus couramment utilisés pour la pagination. Par exception, il est possible de trouver dans les ouvrages académiques :

  • Une numérotation en chiffres romains minuscules pour les pages de l’introduction
  • Une numérotation en chiffres romains majuscules pour les annexes

Toutefois, dans les documents professionnels, cette distinction dans la numérotation se fait plus rare.


Image par congerdesign de Pixabay 

Share This